Fête de la batteuse

Fête de la batteuse

Ces machines d’un autre temps : la passion de Robert Regottaz.

 

 

La fête de la batteuse battait son plein ce dimanche 21 août, au-dessus du lac de La Thuile, et les machines agricoles étaient les vedettes de la fête grâce à Robert Regottaz. Dans un coin reculé de La Thuile se cachent plus d’une dizaine de ces machines, très soigneusement rangées et entretenues. Certaines sont arrivées de Biélorussie comme ce tracteur agricole soviétique « Traktoroexport », d’autres d’Amérique, d’autres encore d’Europe, comme ce tracteur « Lamborghini », offert par Robert à sa femme Simone ! Et toutes ces machines, bien sûr, fonctionnent ; Robert n’hésite pas à faire venir un feu de remplacement de Russie. A La Thuile, ces tracteurs sont encore utilisés pour le labour, la moisson ; un champ de céréales mixte avoine, blé et orge est exploité à l’ancienne par Robert. Ce dernier sait faire apprécier sa passion : il explique avec simplicité les travaux des champs du haut de sa moissonneuse-batteuse « M.A.I.S » de Suzzara (1914), qui se partageait autrefois entre les agriculteurs chambériens. Robert, ancien chauffeur du préfet, sait que la relève sera assurée ; il est entouré de jeunes passionnés, dont Patrick et Louis Pienne, natif du village, déjà bien formés aux anciennes machines. Même dans le cinéma, Robert se fait une place : le son oublié du petit moteur de tracteur a été capté pour se faire entendre dans « La prophétie des grenouilles », long métrage d’animation de Jacques-Rémi Girerd. La collection de tracteurs a de l’avenir ! La fête du village, organisée par le Comité des Fêtes, nous laissera également le beau souvenir de « Arbatou », la grimpe dans le plus bel arbre de La Thuile.

Article et crédit photo : Maéva Bouachrine